Andrew Brooke
Et ses Forgotten Memories

Photographe et cinéaste expérimenté, Andrew Brooke a su nous séduire par sa vision unique. Un coup de cœur tout particulier pour son projet intitulé Forgotten Memories. A travers ces tirages originaux, il nous entraîne sur les sujets qui font le cœur de son œuvre, le temps qui passe, le sens de notre époque, l'humain et ses doutes...

Andrew Brooke

Forgotten Memories :
histoire d'un projet

Forgotten Memories, ce sont presque une cinquantaine de tirages, certains en noir et blanc d'autres en couleur, représentant des boîtes d'allumettes. La magie naît de l'objet en lui-même et de ce qu'il raconte. En effet, ces petites boîtes, que l'on trouvait avant partout, ont gardé la trace de moments passés, des instants fugaces, des lieux traversés, qui croyait-on n'avaient pas laissé de marque dans nos mémoires. Tordus, déchirés ou parfaitement préservés, ils symbolisent à la fois la vérité de notre mémoire et les doutes de nos existences.

Maison Mère - Michel Tréhet

Un projet
si personnel

Pourquoi réfléchir sur un si petit objet ? Pourquoi le photographier sans le mettre en scène, dans son état brut ? Andrew Brooke explique qu’il a collectionné ces boites pendant plusieurs années de sa vie avant de les stocker. Alors qu’il déménage, au cours du tri et de l'emballage de ses cartons, il retrouve presque 300 exemplaires de ces petites boîtes souples qu'on trouvait à l'époque dans les bars et les hôtels. Avec le sentiment d’être replongé dans une époque particulière de sa vie, il décide de les photographier. Forgotten Memories était né. La poésie naît de ses clichés sans apprêt, si parfaitement purs dans leur mise en scène qu'ils en deviennent tout simplement captivants. Véritables "catalyseurs de l'imagination", comme l'artiste le dit lui-même, ces petits objets nous inscrivent dans le temps qui passe et notre humanité.

Toute la beauté des petites choses se retrouve dans ces créations d'Andrew Brooke. Laissez-vous porter par cette poésie, cette magie de l'instant, cette profondeur des doutes, que chacun dissimule. Pas de doute, nous adorons !

Maison Mère - Michel Tréhet

Andrew Brooke
en 3 posts Instagram

Quand les gens découvrent mon projet "Forgotten Memories" et qu’ils ne savent pas que je suis là, je les entends dire: "Te souviens-tu de cette époque où ...?" Nous l'avons tous déjà dit. Les photographies n'existent que grâces aux choses qui étaient. Un moment fugace.

#1 La photo du champagne au bar est mémorable, irremplaçable et authentique. Cela évoque pour moi une période pleine de bons souvenirs.

#2 "Man In The Villa", comme j'appelle la photo suivante, est une rencontre que je n'oublierai jamais à Maputo, au Mozambique, à la fin de la guerre civile. La vie était dure pour lui.

#3 La troisième montre la Gazette bacchanalienne ouverte au centre, qui est une oeuvre qui présente mon portfolio sous la forme d’un journal de la nuit. Une image belle dans le moment, naturelle, franche, confiante.

Dans ces trois photos, j'entraperçois de la joie, des traumatismes, de la beauté. Et au final chacune de ses émotions ne signifie rien à moins de connaître l'autre, il n'y a pas de joie sans tristesse, pas de beauté sans imperfection.

Maison Mère - Michel Tréhet

Andrew Brooke

Maison Mère - Michel Tréhet

Andrew Brooke