Les Ruches Urbaines
De Sibyle Moulin

Sibyle Moulin nous ouvre une porte inattendue mais aussi pleine d'espoir : celle de la biodiversité à Paris ! Au-delà de la surprise et de l'enthousiasme pour la présence de nos petites ouvrières, les abeilles, nous avons été d'étonnement en étonnement quand Sibyle nous a parlé d'elles et du projet des ruches urbaines.

Les Ruches Urbaines

Les ruches urbaines
et la rencontre d'une passionnée

Sibyle Moulin commence son parcours par des études de biologie.

Déjà passionnée par les animaux, elle commence par travailler au contact des oiseaux avant de se concentrer sur les abeilles.

Maison Mère - Le Village Montholon

Après une première expérience dans la recherche, elle rejoint la société Beeopic en 2012.

Elle y participe à l'installation et à la gestion de ruches en milieu urbain dans le but d'y développer la biodiversité.

En effet, Sibyle nous explique combien les abeilles contribuent à la biodiversité, en favorisant par exemple la pollinisation de nombreuses plantes et arbres fruitiers.

Maison Mère - Le Village Montholon

Des abeilles
à Paris

Nous imaginions une pauvre petite abeille perdue dans l'agitation parisienne, Sibyle nous a dressé un tout autre tableau.

Les abeilles s'adaptent très bien à la ville et trouvent leur nourriture dans les jardins, les parcs mais aussi sur les balcons et les toits de la capitale.

Animal social, elles contribuent au développement de nombreuses plantes et ainsi au maintien d'espèces d'insectes et d'oiseaux.

En plus de récolter un miel délicieux, les ruches urbaines permettent donc le développement de tout un écosystème où la nature retrouve enfin des droits dans la jungle urbaine.

Maison Mère - Le Village Montholon

Notre rencontre avec Sibyle Moulin fut un véritable révélateur et nous a permis de voir autrement notre ville mais aussi de reprendre espoir sur l'avenir de la biodiversité.

Elle nous montre aussi au quotidien que ville et campagne ne sont pas deux mondes hermétiques mais qu'on peut les ouvrir l'un à l'autre, pour le meilleur et pour le plus gourmand !

Peut être qu’une ruche urbaine viendra s’implanter sur le toit de Maison Mère… Affaire à suivre !