Leticia Zica
our photographer

Maison Mère is still gradually taking shape and coming to life, but we’ve already chosen the specialist who will capture its image and help to define its visual style. Today, we would like to introduce you to Leticia Zica, our talented and passionate photographer.

Leticia Zica

Leticia Zica;
the perfect eye for us

We needed a photographer who would faithfully capture the visual aspects of Maison Mère. We could have chosen an image and communications professional. We preferred to follow our hearts and entrust our project to Leticia Zica, an art photographer on an exciting journey who has a fascinating aesthetic sense. With her, it was much more than a meeting, it was an intense moment of sharing, exchange, research. So, for us it was a no-brainer to give her free access to the spaces of the Maison Mère and let her express all her considerable talent in capturing and bringing to you the Maison Mère spirit.

Maison Mère - Leticia Zica

Personality
and identity

As she sums it up herself, all of Leticia Zica's work is based around a dialogue between spaces and the body. Whether it’s hers or that of her subjects, she exposes it, fragments it, amplifies it, to grasp all its subtlety and facets. The space thus appears to be simultaneously “unique and multiple, individual and collective”, exactly as the Maison Mère requires. As Leticia further explains it, she “…Looks for places where we live in different ways and which for [...] her become sensory, material and astral states”. Places like our Maison Mère!

Maison Mère is almost ready to receive you. Until that special day is here, Leticia Zica takes her camera and gives you much more than a glimpse, but rather a real piece of the soul of Maison Mère!

Site officiel : www.leticiazicaphotography.com
Compte Instagram : www.instagram.com/leticiazicaphotography/
Page Facebook : www.facebook.com/leticia.zica.35

Maison Mère - Leticia Zica

Leticia Zica
in 3 artistic projects

"Les murs de notre maison pourrissent. Cette maison qui est toujours la nôtre, où nous dormons encore sur les mêmes lits, où nous buvons du café sur la même table. Alors que le mur extérieur est impeccable, l'intérieur a pourri, tout comme nos relations. Les murs ont pris une nouvelle forme, une vie indépendante de la nôtre, et ils évoluent. Nous, nous nous sommes arrêtés dans le temps, les douleurs ont été suspendues, et aujourd'hui nous avons la mémoire à retenir. Et les murs ne nous laisseront pas mentir. Le café n'a pas le même goût, la porte de la chambre est maintenant fermée avec la peur. Dans cette maison j'ai vécu 20 ans et aujourd'hui je ne la reconnais plus. Cette série fait partie de la mémoire de ma mère et de la mienne, nous avons réalisé ces autoportraits ensemble lors de mon passage au Brésil. Pendant que je quittais la maison, elle est restée. Elle est restée et a lentement regardé la décadence d'une vie. Avec un regard fatigué, la vie continue."

By Leticia Zica

Maison Mère - Leticia Zica

"Elle flottait du haut de son ombre. Elle flottait. Les vagues caressaient ses jambes pour se cacher de la lumière. Tenue par le soleil, elle flottait dans cette étrange pièce qui n'était ni une grange ni autre chose. Une de ces pièces qui ne se décrivent jamais. On y entasse les souvenirs ou bien parfois ils s'entassent eux-mêmes. Elle flottait alors dans les souvenirs entassés comme une vague ensoleillée."

By Herzog Lulu

Maison Mère - Leticia Zica

"Il existe un corps Jeté au monde, dans l'espace, dans le temps Un corps fragmenté, fatigué, oublié Oublié par le hasard de vivre Par l'inertie du temps Ce temps qui bouge, derrière, devant, au-dessous, en dessus Bouge, bouge, bouge Ces mouvements qui par leur rapidité se perdent, Il n'y a pas de place Il n'y a pas d'espace Il n'existe plus Un corps qui ne se supporte pas, qui essaie de survivre, qui cherche le trou noir Le trou noir SAIDA / EXIT / SORTIE Il cherche les chemins Il marche, marche, marche Il tombe par terre, mais la terre est très rigide Le corps est trop fragile pour se supporter Il dort Il respire, il ne respire plus Le sommeil devient la force, la nourriture La force est un souffle Ce souffle qui rêve, qui crève Il n'y a pas de place Ce corps qui essaye d'être Horizontal Avec le temps qui lui oblige d'être Vertical"

By Leticia Zica