Qui es-tu et quel est ton parcours ?

Je suis Camille, une maman, une parisienne et une fan inconditionnelle de l’hôtellerie. J’ai fait des études dans le tourisme et l’hôtellerie-restauration. Ma licence en poche, j’ai intégré les rangs d’un palace parisien et je n’ai plus jamais quitté le milieu. Enfant, je rêvais de découvrir la vie insulaire alors j’ai posé mes bagages au fil des ans à Bora Bora, Hawaii et Saint-Barthélemy. Après ces longues cures de soleil, mon cœur géographique m’a rappelée pour de bon et je suis rentrée à la maison, à Paris. J’ai été standardiste, réceptionniste, agent de réservation, femme de chambre et gouvernante.

 

Quel est ton rôle chez Maison Mère ?  

Je suis la Gouvernante Générale de Maison Mère mais le terme de “Maîtresse de Maison” se prête davantage à cet établissement particulier.

Accompagnée par mon équipe, je veille à l’aménagement, à l’entretien quotidien par la propreté ainsi qu’au long-terme par la maintenance. Je m’assure que tout ce qui se trouve entre les murs de la Maison est net, propre, en état, au bon endroit et en adéquation. 

 

Qu'est-ce qui t'a attirée dans le projet de Maison Mère ?

Son pétillement. Regarder les photos du projet m’a fait penser à une sensation papillonnante, comme celle provoquée par un champagne. Comme le champagne, l’hôtel véhicule une ambiance de fête, de célébration de la vie, de quelque chose qui se prête à de multiples occasions tout en restant un produit d’une qualité inébranlable. Les choix de décoration intérieure sont audacieux mais en même temps, donnent envie d’enlever ses chaussures. La décoration des chambres est différente pour chacune et on a envie de courir d’une pièce à l’autre pour découvrir ce qui s’y cache.

Mais ce qui a scellé mon engouement pour Maison Mère a été ma rencontre avec son fondateur, Aziz Temimi, qui est pleinement habité par ce projet et lui a donné vie. Par sa passion et son approche profondément humaine, il m’a donné envie de sauter à pieds joints dans l’aventure Maison Mère.
 

Après avoir exercé plusieurs métiers de l'hôtellerie, tu as adopté le Housekeeping : pourquoi ? Qu'aimes-tu le plus dans ton métier ? 

C’est en travaillant au sein du Housekeeping que je me suis sentie la plus proche du cœur du métier. La chambre est une pièce maîtresse du parcours d’un client au sein d’un hôtel.
L’autre aspect important de mon choix et de mon amour pour ce métier est mon attachement aux équipes des étages. Leur travail est très minutieux et comporte de multiples facettes. Beaucoup ne voient que la partie émergée de l’iceberg. 

J’aime faire vivre l’équipe du Housekeeping en lui rappelant chaque jour sa haute importance au sein de l’hôtel. Faire réaliser aux collaborateurs de mon département qu’ils font partie majeure des fondations du service fourni par un hôtel est un challenge qui apporte une haute récompense: la chambre devient plus belle, plus parfaite en corrélation avec la confiance que son préparateur a en l’importance de sa mission.

 

Selon toi, comment le Housekeeping contribue-t-il à faire de Maison Mère un hôtel d'un nouveau genre où chacun se sent comme à la maison ?

En tant que responsable du service des étages, l’un de mes objectifs est de faire sortir de l’ombre les fantastiques membres de l’équipe Housekeeping. Chez Maison Mère, ces membres sont amenés à être présents et engageants dans leurs interactions avec les clients au même titre que les réceptionnistes ou les serveurs. 

Je pense que la discrétion trop poussée du personnel des étages contribue à creuser une distance avec les clients de l’hôtel, alors que cette distance n’a pas lieu d’être. Le but est justement de leur faire oublier qu’ils sont à l’hôtel. Chez Maison Mère, le point d’honneur est de miser sur un binôme humain qui se rencontre, échange et partage plutôt que sur une relation client/employé classique. Nos clients seront entourés d’une équipe présente pour les pouponner et les choyer, une équipe intéressée et intéressante ayant autant à donner qu’à recevoir en fonction de ce que souhaite son client à l’instant T.

 

Comment décrirais-tu l'équipe Maison Mère ? 

Ce sont des personnes de différents horizons qui ont été choisies avec beaucoup de soin par notre fondateur. Chez chacune, le projet de Maison Mère provoque une réelle résonance. Chaque réunion provoque un fort engouement et chaque membre a des étoiles dans les yeux en évoquant ses idées pour donner vie à l’hôtel. Tout le monde s’écoute, s’épaule, se conseille et ce petit monde vibre comme une ruche dont la reine serait Maison Mère.

 

Quelles bonnes adresses recommanderais-tu à un ami pour visiter Paris ?

“Chez Paul”, dans la rue de Lappe à Bastille. Le quartier est vivant et vibrant. Dans ce bistrot traditionnel, tout est bon et fait maison, c’est bruyant et joyeux.

Et le Jardin des Plantes dans le 5ème arrondissement, avec ses très beaux jardins, la Galerie de Paléontologie pleine de squelettes de dinosaures et la Grande Galerie de l’Evolution qui héberge une exposition permanente et des expositions temporaires toujours de grande qualité.

 

Quelle est ta définition d'une maison ?

Au sens concret, pour moi, une maison est l’endroit qui me donne envie d’enlever mes chaussures, de m’affaler, de cocooner et de manger beaucoup trop. Au sens subjectif, une maison est un sanctuaire de paix, un lieu où il n’y a aucun jugement mais uniquement de la bienveillance et de la quiétude.

 

Retrouvez d'autres membres de la MM Family sur notre blog : Emanuel, réalisateur audiovisuel ou Marion, Head of process.