Alexandre Danan
l'architecte-décorateur de Maison Mère

Alexandre Danan a conçu la décoration de Maison Mère aussi bien en adéquation avec la personnalité du fondateur Aziz Temimi qu’avec sa vision très humaine de l’architecture et du design.

Alexandre Danan

EDO
et la famille Temimi

EDO : trois lettres qui signifient “European Design Office” mais qui rappellent aussi le Japon. Ce pays fascine Alexandre Danan, le fondateur de cette agence d’Architecture intérieure et Design. Après l’obtention de ses diplômes à l’École Camondo et à l’École Supérieure des Arts et Techniques, Alexandre complète sa formation en construisant une maison à Ouarzazate, aux portes du désert marocain.

 

Depuis la création d’EDO en 2000, Alexandre a travaillé pour de prestigieux établissements hôteliers. À ses yeux, Maison Mère se distingue par l’originalité du projet et par la continuité de la relation avec la famille du fondateur Aziz Temimi. Alexandre valorise le haut degré de confiance établi entre eux, qui permet de “dépasser les histoires d’ego et véritablement entrer dans la psychologie et l’évolution du projet”.

Maison Mère - Alexandre Danan

Un hôtel
à deux chantiers

À travers son expérience, Alexandre constate que de nombreux hôtels sont construits ou rénovés sans réel projet humain ou vision à long terme. Selon lui, la pérennité d’un hôtel se doit surtout à son fonctionnement quotidien, qu’il appelle “le deuxième chantier”. 

 

Demandez à Alexandre ce qui fait le potentiel d’un projet, il vous répondra : le client. Le fondateur d’un hôtel doit savoir ce qu’il veut parce qu’un projet authentique est un projet qui lui ressemble. Dans le cas d’Aziz, la double thématique de la maison et de la mère s’est imposée avec une telle évidence que chacun pourra vraiment se sentir comme chez soi.

Maison Mère - Alexandre Danan

L'architecture
au service de l'humain

L’architecture est imprégnée de psychologie... Dans la conception d’Alexandre, c’est même son point de départ. On retrouve là l’influence du Bauhaus qui a aussi inspiré la directrice artistique de Maison Mère.


Les dispositions dans l’espace, les rapports de hauteur, de couleur et de matériaux sont tous pensés pour placer le visiteur dans un conditionnement psychologique idéal. Cette complexité n’est pas faite pour impressionner, mais pour surprendre et ravir jusque dans les moindre détails. Les sens sont sollicités de manière différente à chaque étape du parcours, depuis le rez-de-chaussée débordant d’activité jusqu’à l’arrivée dans le cocon intime de la chambre, en passant par les espaces de transition dans les couloirs ou l’ascenseur.

Maison Mère - Alexandre Danan

Mouvement,
contrastes et harmonies

Alexandre a tout pensé pour traduire spatialement l’identité de Maison Mère, dont la force réside dans sa mouvance. Attentive au renouveau de la société qui l’entoure, Maison Mère refuse de sectoriser les choses, l’espace et les personnalités. Alexandre a donc introduit la thématique du glissement de manière discrète mais omniprésente. On la retrouve par exemple dans le glissement du sol entre carrelage et parquet, dans la transition depuis des matériaux classiques et familiers à des matériaux contemporains et surprenants...

 

Ouvrez l’œil pour retrouver tous les glissements autour de vous… en optimisant par la même occasion vos chances de gagner la chasse au trésor proposée pendant votre séjour.

 

© Leticia Zica

Maison Mère - Alexandre Danan et la ruche Maison Mère

Maison Mère
pensée comme une ruche

Pour que l’architecture de Maison Mère traduise l’esprit du projet, il fallait qu’elle donne lieu à un espace hybride, modulable et évolutif, que chacun puisse s’approprier : invités de tous horizons, artistes, créateurs, voisins du quartier

C’est ainsi que l’idée de la ruche est venue à Alexandre. Dans une ruche, chaque abeille a sa place et son importance. La diversité de leurs fonctions et personnalités crée un écosystème vivifiant où chacun se complète dans une simplicité harmonieuse.

 

Dans cette harmonie, certaines choses n’existent que par leurs contraires : pouvoir s’isoler, c’est pouvoir se regrouper. Le choix occupe une place reine chez Maison Mère. À tout moment, on est libre de se réfugier dans sa chambre, descendre boire un verre ou manger chez Hey Honey, expérimenter l’un des 36 scénarios créés par les combinaisons entre les espaces et les ambiances lumineuses et sonores. Quel sera votre scénario préféré ? Passez chez Maison Mère pour le découvrir !